Figurinoscope

Le sujet de ce travail sont de banales figurines pour enfant, souvenir d’une première émotion procurée par un oeuvre plastique. En représentant ces figurines isolées et fortement grossies, en sélectionnant certains détails ou en les soulignant, la peinture nous montre autre chose qu’un rendu rigoureusement naturaliste. Jean-Philippe Gérard a voulu souligner l’aspect ludique de ces personnages, sacraliser ces icônes d’une nouvelle époque. Les différents reflets, les contours plus ou moins nets et les fonds colorés étonnent. Les formes arrondies et les couleurs acidulés suggèrent un monde imaginaire, mièvre et naïf.

L’ajout des graphismes a permis de créer des espaces, des volumes, des perspectives qui confèrent une impression de trois dimensions. Cela permet de jouer sur les premiers plans, les arrières plans, les transparences. Ce thème a particulièrement intéressé l’auteur car il y a une démarche de recherche des objets, de leur esthétisme et de leur matière.